1. Le rôle du médecin ORL

    Le médecin O.R.L. est spécialiste en médecine. Il examine votre état auditif, réalise des tests à visée diagnostic et prescrit ou non la non-contre-indication au port de solutions auditives.

    Le diagnostic posé, il peut proposer :

    • Un traitement médicamenteux, parce que de nombreuses indications peuvent enrayer la dégénérescence du système auditif.
    • Un traitement chirurgical car aujourd’hui, un tympan perforé, des osselets endommagés peuvent être réparés grâce aux progrès constants de la chirurgie.
    • Le port d’aides auditives, le malentendant devra alors consulter un audioprothésiste afin de se faire appareiller.
  2. Le rôle de l’audioprothésiste

    apercu-video5

    Titulaire d’un Diplôme d’Etat, l’audioprothésiste est un auxiliaire médical dont la profession relève du Code de la Santé Publique : « Est considérée comme exerçant la profession d’audioprothésiste toute personne qui procède à l’appareillage des déficients de l’ouïe. Cet appareillage comprend le choix, l’adaptation, la délivrance, le contrôle d’efficacité immédiate et permanente de la prothèse auditive et l’éducation prothétique du déficient de l’ouïe appareillé. La délivrance de chaque appareil de prothèse auditive est soumise à la prescription médicale préalable et obligatoire du port d’un appareil, après examen otologique et audiométrique tonal et vocal. » (Art. L. 4361-1 du Code de la Santé Publique).

    Le patient a la liberté de consulter l’audioprothésiste de son choix. Il a besoin pour se faire appareiller d’une prescription (« ordonnance ») d’un médecin ORL.

  3. Les différentes étapes de l’appareillage

    Le premier rendez-vous

    L’audioprothésiste

    • vous recevra dans une cabine insonorisée (norme iso 1996/1 – 1982), avec un équipement de haute technologie
    • procédera à l’anamnèse (étiologie, antécédents médicaux ou chirurgicaux, acouphènes, facteurs héréditaires, allergies connues, ancien appareillage, etc.)
    • analysera votre conduit auditif (large-pincé-profond-pilosité-cérumen)
    • analysera votre audiogramme et procédera à des examens complémentaires (audiométrie prothétique) au niveau tonal et vocal pour mesurer l’étendue du problème auditif
    • étudiera votre mode de vie pour une adaptation adéquate
    • vous présentera les différents types d’appareils auditifs

    Le choix du modèle dépendra de votre besoin (en fonction de la perte auditive et de la forme du conduit auditif). Cet essai durera au minimum deux semaines et vous laissera le temps de redécouvrir progressivement et confortablement des sons que vous n’entendiez plus.

    L’essai sans engagement

    Dès que vos appareils auditifs sur mesure sont prêts, ce qui ne prend que quelques jours, l’adaptation personnalisée peut commencer : réglages, contrôle de l’efficacité de l’appareillage, confort auditif.

    Lors de ce rendez-vous, l’audioprothésiste vous apprendra la mise en place de l’appareillage et vous fera des recommandations pour son bon fonctionnement (pile, entretien). Toutes ces étapes sont simples et accessibles à tous.

    Durant cette période, il sera important de porter les aides auditives au moins 6h par jour, afin que l’oreille s’habitue progressivement au nouvel environnement sonore.

    Les rendez-vous de contrôle

    Chaque semaine, nous ferons le point avec vous sur l’amélioration de votre audition. Nous rechercherons la meilleure perception auditive possible en adaptant les réglages de vos appareils.

    La décision d’appareillage

    Ce n’est qu’après la période d’essai (de quinze jours à un mois), une fois votre audition améliorée, que vous pourrez prendre la décision d’acquérir l’appareillage.